La Fille du Roi des Marais, thriller addictif

IMG_20180306_103438_639

Helena est mariée à Stephen, ils vivent dans le Michigan avec leurs deux adorables fillettes, Sou et Iris. Helena gagne sa vie en confectionnant et en vendant ses confitures, une existence en apparence très paisible. Un jour, elle apprend que son père est sorti de prison et qu’il est là, tout près. Elle va alors se mettre immédiatement en chasse, car Helena, c’est la fille du roi des marais…

Des horreurs surviennent. Des avions s’écrasent, des trains déraillent, des gens meurent dans des inondations, des tremblements de terre, des tornades. Des randonneurs en motoneige s’égarent. Des chiens se font abattre. Et des jeunes filles se font kidnapper.

Quelle histoire inattendue ! On a déjà lu des histoires de kidnapping de jeunes filles et de traque au fin fond des Etats Unis, mais là, la situation va se renverser de façon inédite : pour commencer ce n’est pas Helena qui a été kidnappée, c’est sa mère. Helena est la fille du ravisseur, née en prison sans le savoir, coupée de toute civilisation. Qui plus est, elle adorait son père qui lui a tout appris, de la chasse à la pêche, de la vie en osmose avec les saisons. Mais lorsqu’Helena grandit, elle aspire à plus de liberté, à partir vers l’inconnu qui lui apparaît par petites touches, et ce n’est que progressivement qu’elle prendra conscience d’avoir vécu séquestrée des années avec un pervers et un fou dangereux.
A présent, pour protéger sa famille et tandis que les souvenirs ressurgissent, elle va devoir se servir de tout ce que son père lui a appris pour le traquer. Souvenirs de sa découverte douloureuse du monde « réel » et de sa difficulté à s’adapter à une vie normale, de la médiatisation de l’affaire, de la manière odieuse dont ses grands-parents ont profité de son histoire, histoire d’une résilience… « La Fille du Roi des Marais » raconte un combat, celui entre un père et une fille qui se haïssent autant qu’ils s’aiment. La détermination d’Helena fait froid dans le dos autant qu’elle est compréhensible : jusqu’où irait-on pour protéger sa famille ? Une histoire saisissante dans le cadre d’une nature sauvage et souvent hostile qui fait passer un moment de lecture absolument, complétement, totalement addictif.

Mais les souvenirs, ce ne sont pas des faits, ce sont des émotions. Mon père avait donné un nom à ma peur, pour que je puisse m’en défaire.

La Fille du Roi des Marais, Karen DIONNE, Editions JC.Lattès, en librairie le 7 mars ✩

2 réflexions sur “La Fille du Roi des Marais, thriller addictif

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s