Balade dans les « Jardins » du Grand Palais

20170421_142430

Les jardins inspirent de tous temps, en tant qu’espace de nature à la fois changeant et maitrisé. Le Grand Palais propose jusqu’à fin juilllet une exposition telle une promenade dans un thème traité sous forme de peintures, sculptures, photographies, dessins, films… en tout six siècles de création et de représentation – puisque le jardin par essence vivant n’est pas censé se trouver enfermé dans un musée.

20170421_14352620170421_143828

« Un jardin, à mes yeux, est un vaste tableau.

Soyez peintre. »

Jacques Delille.

20170421_144057 20170421_144503

Une idée d’exposition idéale pour entrer de plein pied dans le printemps ! Pourtant, je ne l’ai pas trouvée très cohérente : pourquoi cette oeuvre-ci et pas une autre ? pourquoi celles-ci réunies dans cette salle ? peu d’explications, une salle entière consacrée à un photographe dont je n’ai rien retenu du travail et pas compris sa large présence. C’est toujours un plaisir néanmoins de revoir quelques beaux classiques, cela dit pour un exemplaire des Nymphéas ou un Matisse tu peux aussi aller trouver ton bonheur dans d’autres musées.

20170421_144527 20170421_14511020170421_14493520170421_14531820170421_14544220170421_14581220170421_15032620170421_15052920170421_15061120170421_15110020170421_151219

Et à la fin de la visite, je ne saurai trop conseiller de simplement traverser la rue pour aller respirer dans le jardin du Petit Palais et son bel écrin de verdure (entrée libre).

 

EXPOSITION JARDINS au Grand Palais, jusqu’au 24 juillet 

La Même Passion {Expo}

20170330_184834

A l’occasion des Journées Européennes des Métiers d’Art, de jeunes apprentis en artisanat se sont vus proposer l’occasion de créer avec un Meilleur Ouvrier de France une oeuvre originale : leur propre… tweet, réalisé dans le matériau qui leur correspond. Le résultat, plus que réussi et insolite, fait l’objet d’une exposition ce week-end à Paris. De quoi (ré)concilier virtuel et matériel, expression et imagination, modernité et tradition. La belle idée !

20170330_190910

20170330_190813

20170330_190820

Sculpture sur bois, fleuriste, verrier d’art, peintre, chocolatier, vitrailliste, génie électrique…  j’aurai même aimé voir encore plus de métiers représentés ! et pourquoi pas céramiste, bijoutier, ferrronnier, mosaïste, modiste….                                                                                                                                                                                                                                 20170330_191018

20170330_185953

20170330_190119

20170330_191239

20170330_191454

20170330_193235

20170330_191808

Le tout dans ce magnifique cadre qu’est le Bastille Design Center, ancienne manufacture du 19e siècle.

20170330_191950

20170330_191902

20170330_192110

 #La Même Passion, à découvrir jusqu’au 2 avril au Bastille Design Center, 74 Boulevard Richard Lenoir, Paris 11e. Entrée Libre.

 

 Merci à Sarah pour l’invitation 

L’invitation au voyage de Chiharu Shiota {Expo}

Après Wei Wei, c’est à Chiharu Shiota, artiste japonaise installée à Berlin, que le Bon Marché a donné carte blanche. On peut jusqu’à la fin de la semaine y admirer ses installations éphèmères :

20170324_175255

Memory of the Ocean est une sorte de grotte, de vague toute de fil blanc tissé qui invite à s’asseoir et à contempler, arrivant – presque – à nous isoler complétement de l’effervescence marchande toute proche. Il faut aussi prendre le temps de regarder un court film qui explique les intentions et la méthode de l’artiste, permettant de regarder l’arachnéenne oeuvre d’un autre oeil.

20170324_18033020170324_17532520170324_180201

Where are we going est plus spectaculaire, tout en alliant une époustouflante finesse avec beaucoup de poésie : des barques (150 !) suspendues à la verrière du magasin, comme une invitation à voyager sur une vague imaginaire.

20170324_18074320170324_1806521

A voir absolument, mais il faut se dépêcher !

 

WHERE ARE WE GOING, de Chiharu Shiota, jusqu’au 2 avril au Bon Marché Rive Gauche, Paris 7e. Entrée Libre ✩

{Expo} L’Esprit Français

20170311_160836

Existe-t-il vraiment, ce fameux esprit français ? en tout cas c’est sûrement après coup qu’on peut en juger, c’est pour cela que cette exposition couvre une époque – de l’après mai 68 à la fin des années 80 – où sur fond de crise grandissante dans une société encore très étriquée un état d’esprit contestataire a commencé à envahir la culture. Insolent, provocant, parfois de mauvais goût, la liberté s’y exerçait tous azimuts ou du moins s’y imposait avec un élan qui semble violemment manquer à notre époque. Qui sont les Coluche et les Pierre Desproges d’aujourd’hui ?

20170311_14523420170311_145458

Ça part dans tous les sens (700 oeuvres !!) : presse, musique, éducation, sexe, peinture, militantisme, cinéma… le principe de l’époque étant un peu de faire n’importe quoi pourvu que ce soit CONTRE et remette en cause les valeurs du moment.

20170311_14553020170311_14573520170311_15064920170311_151600

Gainsbourg, Coluche, Pierre et Gilles, Hara Kiri, Charlie Hebdo, Bérurier Noir, Godard, Marie-France, Topor, Kiki Picasso, Orlan, Brétecher, Renaud… Je n’ai pas tout compris (et pourtant je suis née en plein dedans), je n’ai pas tout aimé, mais j’ai trouvé que l’exposition offrait beaucoup de pistes de réflexion plus efficaces que la nostalgie pour une liberté que nous ne prenons plus.

20170311_15411720170311_15424820170311_15441320170311_15532520170311_16005020170311_160140

Et puis l’exposition se termine par une scène évoquant un lendemain de fête qui fait froid dans le dos, espérant que dans quelques semaines on ne se réveille pas avec cette même gueule de bois…

20170311_160830

 L’ESPRIT FRANCAIS : Contre-Cultures, 1969-1989, la Maison Rouge, jusqu’au 21 mai 

Les Etoiles du Rex en mode flou

20170218_133428

C’est grâce à un concours remporté chez Mamievlin que j’ai eu l’occasion d’emmener ma petite famille visiter les Etoiles du Rex.

IMG_6999

(Dis donc, il y a du beau monde qui est passé par là…)

20170218_124621

Le hic c’est qu’étant toujours incapable de maitriser mon appareil photo, je ne peux te proposer que des photos bien ratées. Yeah ! Mais comme l’endroit est intéressant, je voulais quand même t’en parler un brin, alors c’est parti pour une visite floue (si tu veux voir des photos réussies, je te recommande chaudement d’aller jeter un oeil  chez Mamievlin).

IMG_7000

« Hi Baby, je suis Superman et je vais sauver ce monde brouillé ! Enfin, dès que j’aurai retrouvé mes lunettes… »

IMG_7003

Guidé par une voix enregistrée, ce parcours très ludique permet de visiter les coulisses de ce mythique cinéma à travers une série de décors : cabine de projection, bureau du producteur, plateau de tournage… un ascenseur impressionnant nous permet même de passer derrière la scène mythique du Grand Rex. Pour les cinéphiles c’est carrément le bonheur !

IMG_7008IMG_7004

C’est vraiment bien de garder trace des projecteurs à l’ancienne –  il n’y a pas si longtemps que les cinémas sont passés au tout numérique, mais pour ma (vieille) génération je crois que rien ne remplacera jamais le charme désuet des bobines.

IMG_7010 IMG_7009

Voici la mascotte du Rex, non ce n’est pas Octopussy.

IMG_7012

Voilà qui nous a beaucoup amusés, le passage par ce couloir mouvant parsemé d’étoiles.

IMG_7017

La visite devient interactive lorsque nous sommes invités à tester les conditions d’un tournage et à faire de la figuration avec un décor de film catastrophe pour fond, puis à faire du doublage. C’est vraiment très amusant, d’autant qu’à la fin tu peux assister à la projection du résultat. Te voilà devenu un acteur de cinéma !

IMG_7019

Bref, une visite que je recommande à tous les amoureux du 7e art… et sans flou artistique !

 

Les Etoiles du Grand Rex, 1 Bvd Poissonnière, Paris 2e   ★

Dans les rayons du Black Supermarket

20170114_155721

J’aime bien ces lieux éphèmères qui poussent régulièrement à Paris, l’occasion de mettre l’imagination au boulot en détournant les lieux. Dans cet ancien supermarché, 10 artistes urbains (Katre, Astro, Mist, Swic…) ont été invités à se lâcher sur les murs, sols et plafonds. Caddies transformés en fauteuils, caisses enregistreuses taguées, frigos remplis de néons de couleurs, produits customisés… l’occasion aussi d’y prendre un café ou un cocktail, de participer à des ateliers. On peut aller y faire ses courses jusqu’au 12 février.

20170114_15533520170114_15511820170114_15451320170114_15484820170114_155004(0)20170114_15530020170114_15502020170114_15554820170114_15474320170114_15514420170114_155633

 

Black Supermarket, 43 rue Notre Dame de Nazareth, Paris 3e  ★

L’Automne au Père Lachaise

img_6315 img_6289 img_6292img_6293img_6296img_6299img_6300img_6303img_6304img_6305img_6307 img_6313img_6310img_6323img_6325img_6328img_6329img_6330img_6331img_6336img_6342 img_6345img_6344img_6346img_6347

« N’oublie jamais ceci : tout sentiment a son pendant.
Se sentir malheureux prouve que I’on est capable de se réjouir.
C ‘est une bonne nouvelle.
Quand tu es seul, tu te rends compte à quel point tu serais bien en compagnie de quelqu’un.
C ’est une bonne nouvelle.
II te faut soufrir pour apprécier le bonheur de n’avoir mal nulle part.
C ‘est une bonne nouvelle.
Voilà pourquoi iI ne faut jamais craindre la tristesse, ni Ia solitude, ni Ia douleur car elles sont Ia preuve que la joie, I’amour et Ia sérénité existent.
Ce sont de bonnes nouvelles. »

Le plus bel endroit du monde est ici (Miralles/Santos)