La Galerie des Offices à Florence

IMG_6430

Une guide italienne nous a prévenu : si vous n’avez pas réservé votre billet, bonne chance. Et puis d’autres touristes nous racontèrent que la veille ils avaient attendu… 10 minutes avant d’entrer dans ce qui est considéré comme le plus beau musée d’Italie (et même plus). Alors ce matin-là il pleuvait des cordes donc rien à perdre, après tout on est bien capable d’attendre deux heures pour faire un tour de tortue chez Mickey, on peut bien tenter le coup pour voir la Naissance de Vénus ! Au bout de trois petits quart d’heure, we’re in ! Et c’est indéniable, si le musée était plus petit que je ne l’imaginais (en même temps, sachant qu’il faut dix jours pour faire le tour de notre Louvre parisien…) il contient un nombre impressionnant de chefs d’oeuvre au mètre carré.

IMG_6435IMG_6432IMG_6437IMG_6440

La Renaissance (Masaccio, Uccello, Lippi, Della Francesca…) bien sûr, puis Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël… ou encore des représentants du maniérisme (Pontormo, Fiorentino, Le Parmesan…), ils sont venus ils sont tous là.

IMG_6438 IMG_6446IMG_6464 IMG_6470 IMG_6455IMG_6457IMG_6467 J’ai toujours aimé la puissance de cette oeuvre d’Artemisia Gentileschi qui suinte de fureur, surtout si tu t’attardes sur les détails…

IMG_6456IMG_6452IMG_6466

Arrivés en bout de parcours, je fais remarquer à Chéri « Mais, on n’a pas vu Botticelli ? – Ben je sais pas, on a dû le louper… » La perspective de faire demi-tour nous mine un peu – enfin, surtout nos pieds qui pleurent et la perspective de devoir aller à contre-sens des grappes de touristes qui obstruent les corridors dorés du Musée. Nous arrivons à la fin du musée, c’est-à-dire le passage obligé par la boutique de souvenirs. Partout, des Vénus, des fleurs, des naïades botticelliennes en badges en crayons en posters en marque-pages en puzzle en bouillottes en mugs. On se regarde en soupirant : allez, demi-tour. Et on refait le musée entier dans le sens inverse, sous l’oeil méfiant des vigiles et en lévitant entre les touristes japonais. On a fini par trouver LA salle, au tout début de la visite sinon c’est pas drôle, mais aucun regret : là, c’est le choc et la bouche ouverte. Moi qui aime les détails et les petites fleurs, j’en prends plein les yeux…

IMG_6471IMG_6480IMG_6474IMG_6472 IMG_6477

Publicités