Insta Avril

Le mois d’avril nous a enfin permis de mettre un pied dehors … et même deux ! Retour des balades et des petites fleurs, des couleurs et des envies de partir. Explorer Paris ou la Normandie, retrouver des amis et garder le nez en l’air, goûter, fêter, profiter des jolies choses et des beaux moments, et dans la foulée persévérer dans ses nouveaux projets d’écriture (tiens, il faudra que je t’en parle, un jour). That’s life !

A nous deux, MAI !

✽✽✽

Publicités

Insta Mars

 

Comme il dure cet hiver, comme il est long et lassant, même si l’appareil photo était de sortie les jours où neige et premières fleurs se sont rencontrées, on a tous passé ce mois je crois le nez en l’air à guetter les rayons de soleil distribués au compte-goutte. En attendant du mieux, quelques lectures, quelques rencontres (Sophie Fontanel, Guillaume Musso… et puis il y avait le salon du Livre ce mois-ci ! vive les retrouvailles avec les copines !), quelques balades (sur les Champs, au Mans, au Musée du Luxembourg pour la remise de Prix du roman apaisant…), mais encore une grosse part de cocooning… en essayant de garder le sourire.

Courage, il va bien finir par s’imposer ce timide Printemps !

A nous deux, AVRIL !

Insta Février

 

Un mois de février court mais intense, placé sous le signe de la froidure, de la neige et du retour des virées parisiennes (fin de l’hibernation ?). Il faut dire aussi que c’est le seul moment de l’année où je me retrouve sans enfants pendant une semaine (♪ les jolies colonies de vacances ♪), et qu’en dépit des températures polaires, le retour du calme à la maison (tu l’as vue passer cette blague qui m’a fait les vacances ? « Enfants : 2 / Ressenti : 14 ») a été une bonne motivation pour sortir se balader (sans se presser !) et profiter (sans râler !).

A cela ajoutons le chouette anniversaire d’une belle maison d’édition qui ne cesse de grandir, de belles lectures, des retrouvailles ou des sorties bienvenues avec des amis, quelques goûters-plaisirs (Angelinaaaaaaaa♥) et voilà finalement un mois plutôt agréablement rempli.

A nous deux, MARS !

Juste un peu de Neige ❄

20180205_133012

Au moindre flocon qui virevolte il y a une part enfantine qui se réveille instantanément, déjà avant d’avoir les garçons j’étais cette nana qui courait partout en criant « il neige il neige il neige ! » les rares fois où ça arrivait ; je crois avoir transmis cet enthousiasme à mes enfants, il n’y a qu’à voir le sourire jusqu’aux oreilles de Minimoy à la sortie de l’école ou l’excitation de Mon Collégien.
Quand la neige tombe, il y a comme une nappe de silence qui s’étend doucement, la vie devient feutrée et cette bulle de tranquillité qui s’impose me réconforte. Et puis ça n’arrive pas souvent, et ça ne dure jamais bien longtemps (oui bon, sauf cette année), alors ça m’est d’autant plus précieux.

20180206_11405120180206_11423020180206_16090420180206_16104520180206_16143720180206_16153920180206_16154420180206_16160420180206_16173320180206_16314820180207_14460620180207_14514820180207_14573120180207_15161620180207_15220520180207_152316

Insta Janvier

 

 

Une envie de faire un petit bilan du mois passé à l’aide des photos (petit clic dessus pour les agrandir) publiées sur mes deux comptes Insta, l’un consacré à mon petit quotidien, l’autre à mes lectures.

Premier constat évident : une quête désespérée et désespérante de couleurs et de lumière (1, 5,6, 7, ….) ! Je ne sais pas pour toi mais je ne vais pas tarder à avoir les ouïes qui poussent à force de courir sous la pluie. Conséquence immédiate : hibernation !! et peu de sorties culturelles ou parisiennes, si ce n’est une visite au MacVal de Vitry (2), ville réputée pour ses street art (3).

Seconde conséquence : une explosion de lectures ! je ne les chronique pas toutes ici, loin s’en faut ! je lis plus vite que je n’écris, pourtant j’aimerai te conseiller « Victoria ou le Secret des Fleurs » (Vanessa Diffenbaugh, 4), « Miniaturiste » (Jessie Burton, 22) ou encore, puisque c’était le mois du Festival de BD d’Angoulême, « Dans la Combi de Thomas Pesquet » (Marion Montaigne, 15).

Pour l’amour des bouquins je suis sortie de ma retraite pour assister à une très belle rentrée Littéraire aux Editions Stock (13) dont j’aurai l’occasion de reparler au fil de mes lectures, une rencontre par chez moi avec deux passionnantes auteures (10), Claire Berest (pour « Gabriële ») et Caroline Laurent (pour « Et Soudain, la Liberté »), et enfin la remise du premier Prix des Blogueurs Littéraires (17).

Finalement j’ai bien fait deux trois petites choses ce mois-ci ! Mais tout de même, je vis le nez rivé aux petites fleurs qui poussent ou en quête de trouées lumineuses.

A nous deux, FEVRIER !

Ces Goûts Bizarres

Ces dernières semaines quelques articles sont passés sur la blogo au sujet des goûts bizarres et autres petites manies honteuses, et comme les sujets perso se font rares je me laisse tenter à mon tour par un petit listing certainement non exhaustif de mes lubies :

  • Je ne supporte pas les emballages en trop : exemple tu vois la plaquette de cachets entamée ? je la découpe pour jeter la partie utilisée. Gain de place inestimable de quelques millimètres dans ma boîte à médicaments. De même, un pack de lait, s’il y manque un litre hop je vire tout  l’emballage (ça fait négligé non ?). Je tiens ça de ma môman, j’étais perplexe en la voyant faire, et maintenant je fais pareil.
  • Si je mange sur le pouce à l’extérieur j’achète direct un sandwich au thon. Si je mange seule à la maison j’ouvre une boîte de… thon. Mon chat m’aime de façon tout à fait désintéressée, n’en doute pas.

giphy (3)

  • Rituel du coucher : je fais le tour de l’appart, je débranche tout (pas de téléphone qui se recharge la nuit, pas de portable en veille… ), je vérifie que les portes sont fermées (pas sans raison au vu de l’historique de mon quartier pour ce qui est de la porte d’entrée, mais si je vérifie la porte de la cuisine et de la salle de bain c’est plutôt à cause du chat qui fait pipi dans le lavabo ou se tape des fringales de minuit dans le frigo), je vais jeter un oeil dans la chambre des garçons même s’il n’y a rien qui dépasse de sous leurs couettes, je lis quelques pages de roman quelle que soit l’heure sinon je ne dormirai pas.
  • Je pleure au cinéma, mais genre je pleure vraiment (dernière inondation en date devant Coco), de toutes façons tu me montres une vidéo de chaton trop mignonne je pleure aussi. Mais dans la mesure du possible je me planque pour chouiner tranquillement.

giphy (18)

  • Je fais des listes. Plein. Sur mon bureau il y a un agenda (et ceux des années précédentes, des fois que j’y ai oublié quelque chose), plusieurs calendriers imprimés, des post-it. Quand on prévoit des vacances, je fais des listes de liste trois mois à l’avance. Ce qui ne m’empêche ABSOLUMENT PAS d’oublier la moitié des choses.
  • Je suis une grande sauvage qui déteste la solitude. Je peux mettre des années à me faire des amis, mais une fois que c’est acquis je crois, je pense être fidèle (ou alors faut vraiment avoir poussé mémé dans les orties – ou avoir touché à un cheveu de mes garçons). 
  • Je ne suis pas une maman fréquentable, d’ailleurs depuis le temps que mes fils sont scolarisés ça commence à se savoir :  autant j’adore mes enfants, autant si tu m’entraînes sur une conversation sur les premières dents, les soldes chez Okaïdi, les goûters ou les sorties au parc tu m’auras perdue à jamais. Résultat : à l’heure des parents tu as des petits groupes de mères qui papotent devant l’école, et moi à l’écart. Pas sympa mais tant pis, j’ai passé l’âge de faire semblant.

giphy (16)

  • Je ne supporte pas les notifs sur mon téléphone, ces petites fenêtres qui viennent envahir mon espace écran, il faut que je les élimine au fur et à mesure qu’elles apparaissent. Je te dis pas le matin quand j’allume mon tél, c’est la fête !
  • D’ailleurs tant qu’on y est, je ne réponds jamais au téléphone. Je ne peux pas, c’est plus fort que moi. Envoies-moi un texto plutôt, ou encore mieux viens me voir, je suis peut-être sauvage mais promis, je t’offrirai un café !

phone

 

Bref, à la lumière de ma liste j’en conclus que je suis hypersensible, monomaniaque, psychorigide et misanthrope, PAS MERCI LES FILLES :-p !