Et pourquoi pas Dylan ?

3422

Moi aussi, comme toi sûrement, quand le nom du Nobel de Littérature est sorti hier j’ai levé un sourcil. Bob Dylan, mais saperlipopette c’est pas un écrivain les amis ? Et puis en parcourant la foire d’empoigne qui a démarré aussi sec sur les réseaux qui n’ont plus de sociaux que le nom, j’ai mis en marche la machine à réfléchir – attention, ça va fumer.

Qui est Bob Dylan ? Un chanteur, oui ok mais pas seulement. Depuis les années 60 imagines le nombre de textes qu’il a sorti (allez, on parle de 500 chansons, on n’est plus à une près) en plusieurs vies artistiques (acoustique, électrique, folk, rock, mystique…), et pas n’importe quels textes, des pamphlets politiques, engagés et antimilitaristes, des déclarations d’amour mais pas des sonnets à la Ronsard hein, des textes fleuves sans refrain, ce qu’on ne peut donc pas lui retirer c’est que c’est un poète, un artiste qui joue et jongle et fabrique du rêve et des sensations et des émotions avec les mots (relis ses textes, pitié), alors OUI c’est un poète, or est-ce qu’un poète ne mérite pas le Prix Nobel ? Hmm ?

3429

Est-ce que d’autres méritaient le Prix plus que lui ? Moi aussi j’ai mes favoris les gars, ça fait des années que j’attends que le nom de Joyce Carol Oates sorte du chapeau suédois, mais on n’est pas au tiercé, et les prochaines années on sait bien que Murakami ou Philip Roth finiront par être récompensés aussi. C’est quand même drôlement rassurant que le Jury du Nobel ait l’embarras du choix entre plusieurs noms dans le monde de fous furieux qui est devenu le nôtre, non ??

Est-ce qu’un Prix Nobel ce n’est pas quelqu’un qui a changé le monde, d’une manière ou d’une autre ? Qui l’a fait avancer ? Oui, alors si tu penses que Dylan n’a pas influencé le monde de la musique et le monde tout court depuis plusieurs générations, c’est que tu es trop jeune (et moi aussi, aha), mais saches tout de même que ses textes c’est pas du M.Pokora (pardon Matt, je t’aime bien, mais entre nous tu n’auras jamais le Nobel) et sont nourris de références littéraires et pas des moindres. Et que dire de son influence à lui sur la génération rock ? Sans Dylan point de Leonard Cohen, point de Rolling Stones, point de David Bowie, point de Jeff Buckley, point de Zaz… oh, wait !! Il serait amusant de connaître le nombre de reprises qui ont pu être faites de ses textes, ce doit être vertigineux.

3430

Non, je ne considère pas que Dylan est un Dieu, je vis avec quelqu’un qui le prend pour un Dieu, nuance. De ce fait, depuis plus de 20 ans je cohabite avec la discographie quasi complète du Monsieur (j’entends déjà la voix de mon petit mari en fond sonore : non c’est pas vrai  il me manque la version acoustique du concert donné en 1964 dans une petite salle d’Alabama avec 2 cordes et un harmonica, ok chéri mets ça sur ta liste pour Noël), ce qui me rend familière du phénomène mais pas totalement accro non plus : la voix de Dylan n’a pas super bien vieilli, et lorsqu’on entend ses dernières prestations j’ai un réflexe de Pavlov qui me fait crier COIN COIN, tant on dirait maintenant qu’il chante avec une pince à linge sur le nez (en même temps il a survécu aux années 60-70, imagines ce qu’il a emmagasiné dans le tarin)(tiens, on vient de me faire passer les papiers du divorce). Donc NON je ne suis pas sa première fan, et OUI je trouve ça vraiment bien ce Prix.

Je crois que lorsqu’on aime les mots, on ne peut qu’approuver. Je crois que lorsqu’on souhaite récompenser une personne qui a fait bouger et progresser le monde des mots (comme un chercheur qui aurait découvert un microbacille) on ne peut qu’approuver.
Je crois aussi que provoquer des discussions autour de ce qu’est ou pas un Prix Nobel de Littérature est absolument jouissif, même si on lit au passage beaucoup de conneries. Que ceux qui disent « et pourquoi pas les Bogdanov pour un prix Scientifique (COIN COIN) ?? », pitié, compares ce qui est comparable ! Et files écouter l’album Blonde on Blonde, pour commencer.

3431

Série de photos Barry Feinstein 

 

 

Publicités

Aaaaah, Brigitte !

20160618_155828

Brigitte m’accompagne depuis 2011 (déjà ?) et l’album « Et vous, tu m’aimes ? », son « Coeur de chewing-gum » que je chante toujours à tue-tête, « Je veux un enfant » qui me fait toujours chialer, « Monsieur je t’aime » à tomber, et puis cette reprise de malade de « Ma Benz » de NTM, où le duo a réussi le tour de force de rendre audible et sensuel un morceau qui était à la base, comment dire… tout le contraire.

20160618_20240720160618_215920

Ensuite il y a eu « A bouche que veux-tu », changement de look mais pas d’état d’esprit, toujours un duo énergique, coloré, drôle, piquant, sexy… Oh oui je les aime Aurélie et Sylvie, oserai-je t’avouer que nous avions choisi l’une de leurs chansons pour clôturer notre mariage à la mairie ? non, pas « J’sais pas » (pffffiou chaleur), mais « Hier Encore », tu la connais certainement. D’ailleurs quelques semaines avant le mariage nous étions allé les voir à l’Olympia.

DSC_0952DSC_0954DSC_0958

A la différence du concert à l’Olympia, samedi soir dernier nous étions… au premier rang !! Et je pense sans mentir que tous, les fans comme ceux qui les ont découvertes (les veinards) ce soir-là, nous avons été séduit ! Par l’ambiance créée, les musiciens, la chanteuse Chat en guest. Mes garçons ont enfin pu voir en vrai ces divines gonzesses dont ils m’entendent massacrer sans vergogne les morceaux depuis un bail maintenant. Mon fils de 11 ans, perplexe : « Mais dis, leurs robes, elles ont été coupées exprès ? » L’occasion de parler de séduction et de la robe noire de Mireille Darc dans le grand blond ^^. Quant à Minimoy, il n’a pas décollé du premier rang de tout le concert, attentif à tout – pas comme deux nanas derrière moi qui ont passé leur temps à tout commenter, des chaussures aux photos qu’elles prenaient, ou le gars à ma gauche qui a filmé au portable TOUT le concert sans ciller. Dites les gars, c’est pas comme ça qu’on savoure un concert, si ? #minutechieuseoff

DSC_0963DSC_0965DSC_0968DSC_0969DSC_0972DSC_097620160618_221921DSC_0978

Brigitte c’est LA femme, toutes les femmes, avec des textes abordant tous les sujets sans tabou, une énergie communicative qui décoiffe et une osmose fantastique. Au fait, des fois que ça ne se ressente pas suffisamment, je t’ai précisé que j’étais fan 🙂 ?

DSC_0981