Miss Tic à Trouville

20181028_122519

J’aime tellement les figures féminines de Miss Tic, toujours accompagnées d’une petite phrase poétique qui prête souvent à réflexion, et que je croise parfois dans les rues parisiennes. Alors bien sûr, profitant d’une escapade à Trouville je me suis mise en chasse !

20180925_14002120181028_122651

A l’occasion d’une exposition de ses féminins pochoirs dans une galerie d’art de Deauville, l’artiste a essaimé ça et là quelques oeuvres. Je n’ai pas retrouvé les dix (d’autant que l’une d’elle a été priée de se mettre à l’abri des regards O_O ), mais j’étais vraiment ravie de dénicher celles-ci au hasard des rues ou des cabines de plage.

20181028_12523720181028_131357

(Celle-ci avec Marguerite Duras se trouve devant la bibliothèque… elle est vraiment superbe, non ?).

20181028_132017

Publicités

Rehab 2 à la Cité Universitaire de Paris {Street Art}

IMG_7907

Et hop, retour en douceur sur le chemin du blog. Pas faute d’avoir des choses à raconter ou à montrer, bien au contraire même, mais que faire contre ce temps qui passe, passe, passe… (bruit de l’écho). Un exemple : il aurait été plus judicieux de te parler de l’exposition de Street Art Rehab 2 (deuxième opération organisée par le collectif Bitume Street Art) avant que ce ne soit fini, pas vrai ? à ma décharge je n’ai visité l’endroit que deux jours avant la fin de l’évènement, mais impossible de ne pas t’en montrer un bout tellement c’était extra ! L’idée : confier un bâtiment entier (6 étages, 12 000 m2 !) à une centaine d’artistes. Ça se passait à la Cité Intenationale de Paris, au sein d’un beau parc que je ne connaissais pas encore.

IMG_7909

Collages, fresques, pochoirs, installations… rien n’a échappé à la créativité, des poignées de portes aux plafonds en passant par les ascenseurs ou les installations électriques.

IMG_7917 IMG_7945IMG_7926IMG_7948 IMG_7956IMG_7953IMG_7955IMG_7961IMG_7963 IMG_7964IMG_7966IMG_7968IMG_7971IMG_7976IMG_7977IMG_7978IMG_7982IMG_7986IMG_7987IMG_7989IMG_7990 IMG_7994IMG_7997

L’imagination au pouvoir sur un immeuble entier, un truc de fou ! Je suis vraiment fan, surtout de cette tendance à consacrer, au moins temporairement, des endroits désaffectés au street art. A noter que jusqu’à fin décembre par exemple tu peux profiter de l’Aérosol, nouvel espace dédié à l’art urbain où chacun peut venir s’exprimer sur les murs et où une partie « musée » doit ouvrir fin août (54 rue de l’Evangile, Paris 18e).