Si Joli Village de l’herbe

De retour de balade de ci et de là avec des photos plein les appareils, des couleurs plein la tête et des lumières plein les yeux ! J’espère que pour toi l’été se passe en douceur, que tu partes en vacances ou non. Je m’efforce de trier les clichés, chose que j’ai tendance à repousser systématiquement (je n’ai toujours pas fini de classer New York 0_0 ), souvent pour cause de technique récalcitrante (oh l’excuse… mais elle est véridique !).

Je voulais commencer par te faire visiter la première étape de nos vacances : invitée à dédicacer dans mon sud-ouest adoré, j’ai pu me promener sur la presqu’île du Cap-Ferret que finalement je connaissais assez mal (alors que je connais très bien le côté Arcachon-Dune du Pilat juste en face), et j’ai eu un énorme coup de cœur pour le Village de l’Herbe si pittoresque, un port ostréicole aux cabanes typiques. Moi qui aime tant les vieux volets clos, les fleurs, les couleurs, les ruelles… j’étais servie !

C’est pas joli tout ça ? Tu le sens le petit vent d’air salé ?

Publicités

Le si joli Parc de Bagatelle

Je suis toujours très inquiète à l’idée de ne pas trop t’assommer à coups de photos à chaque fois que je prépare un article, mais lorsque j’ai un coup de coeur pour un lieu, c’est tellement difficile d’en sélectionner, je voudrais tellement que tu aies envie de le découvrir à ton tour !

C’est ce qui m’arrive avec le Parc de Bagatelle que je viens de visiter pour la première fois (alors que je n’habite pas si loin, honte sur moi !). Quelle merveille que ce lieu qui est bien plus vaste (24 hectares, tout de même) que je ne l’imaginais. Situé au coeur du bois de Boulogne, s’il est très connu pour sa magnifique roseraie (c’est le moment, cours-y vite !) il regorge de charmants recoins, autant d’endroits pour faire une pause, pique-niquer, admirer les fleurs… et profiter de la proximité de paons très à l’aise !

PARC DE BAGATELLE, route de Sèvres à Neuilly, Paris 16e – attention entrée payante du 1er avril au 30 septembre (2,50 euros, 1,5 réduit)

New York, la tête dans les nuages

En avril dernier, nous avons réalisé l’un de nos rêves : découvrir Big Apple ! C’est décidément l’année des premières fois 🙂 .

Le séjour a été bref et intense (surtout au niveau des pieds…), mais quelle sensation ! celle d’entrer dans un véritable décor de cinéma, tant on a l’impression de connaître la ville à travers les films. Sauf qu’en vrai, ça coupe le souffle. Imagine le nombre de photos que j’ai prises pour tenter (vainement) de garder ce vertige en boîte. Je ne fais jamais de guide de voyage sur ce blog, d’autres le font tellement bien, mais je te montrerai juste quelques images représentatives de ce que l’on a pu voir, comme ces immeubles dont même en te dévissant la tête tu n’arrives pas à voir le sommet, ces ponts mythiques (ceux de Brooklyn et de Manhattan au-dessus de l’East River), cette vue de dingue au sommet de Top of the Rock… C’est vraiment la ville qui grimpe à l’assaut du ciel !

Et ces escaliers de secours sur les façades des immeubles… mythiques !

A suivre…

A Profusion

J’ai beaucoup de choses à te raconter (#bébéauteure) et à te montrer, mais en attendant de trier mes photos et mes idées, un petit shoot de couleurs c’est pas mal, non ?

De jolies plates-bandes de pavots au Jardin des Plantes de Paris, de quoi donner envie de se rouler dedans !

Le Viaduc des Fauvettes

C’est toujours étonnant et agréable de découvrir des lieux inédits et vraiment beaux pas très loin de chez soi. Je passe beaucoup de temps à fouiner dans des guides, sur des sites ou même Instagram pour trouver des buts de balades – et surtout qui soient susceptibles d’intéresser un minimum ma bande de garçons ! Cette fois la virée pascale nous a emmené sur les hauteurs de Gometz-le-Châtel (91) et Bures sur Yvette, entre forêts et prairies.

Le VIADUC DES FAUVETTES est un ancien pont ferroviaire, rénové en 2004, qui offre une vue magnifique sur la vallée et sert surtout de point d’entraînement aux escaladeurs et autres grimpeurs, assez impressionnants à observer.

Je pense vraiment y retourner, ne serait-ce que pour le grand calme qui y règne et le chant des oiseaux !

Happy Holi !

Dès qu’il y a une promesse de couleurs quelque part, je cours, je galope, j’arrive ! Hier dimanche avait lieu au Jardin d’Acclimatation de Paris la deuxième édition de HOLI, la fête des couleurs d’origine indienne.

Musique, danses, maquillage, artisanat… Mais ce que tout le monde attend, c’est le LÂCHER DE COULEURS !

Quel bazar coloré ! mais qu’est-ce que ça fait du bien ! tout le monde rit, danse… Plus on est « sale » plus on est content ! (difficile de prendre de vraies jolies photos : il faut protéger les appareils de la poudre colorée…)

Je ne sais pas encore si l’an prochain l’évènement sera reconduit, ce qui est certain c’est qu’on y sera !