« Le Cyclop », étrange, vous avez dit étrange ?

20170924_152540

Imagine, tu te promènes dans la forêt de Milly (dans l’Essonne), ♪ lalalala je cherche des champignons ♪, et tu te retrouves nez à nez avec un géant de 22,50 mètres de haut (soit un immeuble de sept étages…) et 350 tonnes d’acier ! Ce monstre monumental, on le doit à Jean Tinguely et à sa femme Niki de Saint Phalle (oui, celle des sublissimement rondes et colorées Nanas) qui l’ont construit en secret pendant plus de 20 ans, avec leurs amis artistes (César, Arman, Jean-Pierre Raynaud, Soto…), dans une ambiance qu’on imagine volontiers festive… et bruyante !

IMG_8373

Car non, il n’avaient pas vraiment l’autorisation de construire l’oeuvre à cet endroit, il a certainement fallu ruser et filouter pour tracter jusqu’à ce bout de forêt le matériel nécessaire (à base de recyclage). Le résultat vu de l’extérieur : cette grande tête piquée de minuscules miroirs (qui se sont ternis avec le temps mais seront bientôt rénovés), un oeil unique et une bouche d’où jaillit de l’eau ruisselant sur une langue toboggan.

20170924_15305920170924_153131

La visite à l’intérieure est payante mais vaut réellement la peine (photos interdites pour des questions de droits d’auteur) : c’est là qu’on apprécie pleinement l’imagination et la folie poétique des artistes qui s’en sont donné à coeur joie dans la symbolique et la ferraille. Avec un peu de chance, tu pourras même entendre le Cyclop se réveiller ! Des escaliers de guinguois, des fausses portes pour dissuader les voleurs, chaque étage et chaque pièce est en soi une oeuvre d’art. Oui, il y a bien un véritable wagon de train suspendu, oui, on voit bien l’oreille du Cyclop et en plus elle bouge ! Pour assurer la conservation de l’oeuvre, elle fut finalement donnée à l’Etat, mais une dernière pirouette en fin de visite prouve l’humour irrévérencieux et irrésistible du couple d’artistes. A ne pas manquer si tu aimes être surpris !

20170924_15490120170924_16074220170924_160848 20170924_15532920170924_162037 20170924_16214820170924_170403

Attention, le Cyclop ferme à la fin du mois jusqu’au mois d’avril.  La visite à l’intérieur est réservée aux enfants de plus de 8 ans pour des raisons de sécurité.

20170924_152746

 

LE CYCLOP, Milly-la-Forêt (91)

Publicités

Picasso devant la Nature

20170916_171533 20170916_171529 20170916_171720

Voilà un bien joli cadre (le Château de Sceaux) pour accueillir près de 80 oeuvres (issues des collections du musée Picasso de Paris) de l’artiste espagnol, dessins, photographies, estampes et quelques tableaux où Picasso représente, illustre ou utilise la nature.

20170916_17203420170916_172444 20170916_172521 20170916_17241720170916_172728

Ce que j’ai préféré, c’est cette représentation de la femme-fleur : Marie-Thérèse, puis Françoise Gillot, lui inspirent des dessins colorés, joyeux et sensuels.

20170916_172625

J’ai trouvé l’exposition trop courte, mais les oeuvres méritent le coup d’oeil par leur technique et leurs couleurs ; l’occasion de s’apercevoir que même si Picasso n’a jamais été un paysagiste, la nature, les végétaux, les arbres, les animaux, imprégnaient malgré tout son oeuvre.

PICASSO DEVANT LA NATURE, Exposition au Musée du Domaine Départemental de Sceaux, jusqu’au 31 décembre 2017.

La Chapelle Saint-Blaise des Simples décorée par Cocteau

20170924_142527

La chapelle Saint-Blaise des Simples de Milly-la-Forêt date du XIIe siècle et dépendait alors d’une maladrerie, un ensemble de bâtiments édifiés pour soigner les lépreux. Aujourd’hui entourée d’un jardin botanique regroupant des plantes médicinales (les « simples »), lors de sa réhabilitation ses murs furent « offerts » à Jean Cocteau qui vécut à Milly de 1947 jusqu’à sa mort, et les décora avec des images de simples. L’auteur de la Machine Infernale ou du Testament d’Orphée  y repose désormais depuis 1964.

IMG_8339IMG_8359IMG_8357IMG_8355IMG_8350IMG_8345IMG_8352 IMG_8354IMG_834920170924_145523

La chapelle est toute petite mais très paisible, et les murs couverts de dessins délicats. Si émouvante cette inscription, « Je reste avec vous ». Un texte explicatif enregistré est dit par Jean Marais lui-même, et si tu en as le temps il est aussi possible de visiter également la maison de Jean Cocteau – pour nous ce sera pour une autre occasion.

20170924_14571520170924_14534720170924_145622

 

Chapelle Saint-Blaise des Simples, Milly-la-Forêt (Essonne) 

Les Tours de Notre-Dame

20170917_165236

Ce week-end il n’y avait pas seulement le Forum Fnac Livres, il y avait aussi les journées du Patrimoine, la journée préférée de mon petit mari qui adore traîner sa tribu dans des hôtels particuliers pour y admirer des collections de soupières dorées – j’aime bien aussi, mais imagine la tête des kids (« oh regarde, un pot de chambre »).

giphy (1)

Du coup j’étais un peu plus enthousiaste lorsqu’il nous a proposé de visiter les Tours de la Cathédrale Notre-Dame. « Là où il y a toujours 3 heures de queue ? Quelle bonne idée !! » Sauf que depuis peu, tu peux choisir ton horaire de visite via l’application (gratuite) JeFile (tu peux aussi le faire sur les bornes devant l’entrée), et là franchement je dis bravo ! tu te présente à l’heure indiquée, on te scanne ton portable, et en avant. Enfin, quand je dis en avant…

giphy (6)

Au début t’es comme ça, hop hop hop c’est pas 400 marches qui vont m’arrêter, j’habite au 4e sans ascenseur moi monsieur !

giphy (9)

Au bout de 80 marches tu te demandes où sont rangés les papiers du divorce, mais comme tu doubles une petite jeunette en hyperventilation qui râle « j’suis au bout de ma vie… », ça te motive et tu continues (en même temps on ne peut pas faire demi-tour…).

giphy (11)

Et tu finis comme ça (c’était ça ou le divorce). Pensée aux gardiens qui doivent être des pros de la réanimation.

20170917_165634

Plus sérieusement, est-ce que ça valait le coup de se bousiller les poumons ? Bien sûr que oui ! Pour la vue à couper le souffle (ça tombe bien, tu n’en as plus), pour l’architecture gothique sublissime, pour toutes ces chimères (eh oui ce ne sont pas des gargouilles !) imaginées par Viollet-le-Duc lors des travaux de restauration commencés en 1845.

20170917_16573320170917_16580020170917_165903

Miaou….

20170917_16525220170917_16592120170917_17005420170917_17010320170917_17020220170917_17043620170917_17050920170917_170545

Pas de panique, il y a des filets de protection partout évidemment, mais au fil du temps des trous y ont été pratiqués, pas bien grands mais judicieusement placés pour permettre les photos…

20170917_17210220170917_17221820170917_17223420170917_172301

Photos pas top prises au portable, mais ça donne une idée… les garçons ont adoré, aussi bien la grimpette que la vue, et moi ravie d’avoir coché l’une des choses immanquables à faire à Paris… mais je ne le referai pas demain !

 

LES TOURS DE NOTRE-DAME, Infos pratiques ICI 

Chaplin’s World

20170909_110147

C’est à Corsier-sur-Vevey, en Suisse, que se trouve la dernière demeure de Charlie Chaplin, et c’est là que depuis un an seulement un musée dédié à sa mémoire et à son oeuvre a ouvert ses portes, avec le soutien du Musée Grévin. La visite de Chaplin’s World est constituée de trois parcours : le Manoir, le Studio et le Parc (dont nous n’avons pas pu profiter à cause de la météo).

20170909_105217

Chaplin a été expulsé des Etats-Unis en pleine période de maccarthysme ; en 1952, tombé sous le charme du Manoir de Ban, il en fit l’acquisition et y vivra de nombreuses années avec sa femme Oona et leurs huit enfants. Et d’après ce que l’on peut voir des archives familiales largement ouvertes aux visiteurs, ce furent des années très heureuses…

20170909_12463820170909_10570920170909_112209

Au fil de la visite on peut croiser quelques statues de cire (parfois très troublantes !), notamment de célébrités ayant cotoyé Chaplin (Churchill, Enstein, Sophia Loren…).

20170909_11163220170909_11334120170909_110636

La visite de la maison familiale est vraiment très émouvante, nous faisant entrer dans l’intimité de l’artiste et de ses proches ; les films familiaux, donnant à voir un artiste vieillissant mais faisant perpétuellement le clown pour faire rire ses jeunes enfants, sont extrêmement touchants.

20170909_11104220170909_11313120170909_11250420170909_11085020170909_11284920170909_11255520170909_11113220170909_11132520170909_11123220170909_112102

Le Studio quant à lui est entièrement consacré à l’oeuvre du génie, en reconstituant les décors de ses films les plus célèbres dans une très chouette scénographie avec une multitude d’accessoires. On peut s’y prendre en photo en costume, se faire coiffer par Charlot, entrer sur un véritable plateau de cinéma ou une piste de cirque, se laisser enfermer dans une cellule de prison… bref on passe de l’autre côté du décor.

20170909_12280020170909_12114620170909_12133020170909_12072620170909_12015020170909_12240320170909_12010420170909_12113820170909_12160520170909_12040220170909_12131620170909_121519

Je suis ressortie enchantée de cette visite qui m’a appris beaucoup de choses sur Charlie Chaplin et donné envie de redécouvrir son oeuvre avec mes enfants avec un autre oeil. L’endroit a de toute évidence été pensé dans le plus grand respect de l’homme, et ça se ressent vraiment. Même si je reconnais que je ne suis pas une grande fan des statues de cire (j’y peux rien, elles me font un peu flipper), c’est un endroit à découvrir absolument pour les cinéphiles, les fans de Charlot… et tous les autres qui auraient l’occasion de passer dans la région !

 

CHAPLIN’S WORLD, Route de Fenil 2 CH – 1804 Corsier sur Vevey ★

Le Festival Photo de la Gacilly, à ciel ouvert

20170727_113119

Cet été pour la première fois nous sommes allés visiter le Festival photo en plein air de La Gacilly, un charmant petit village du Morbihan qui l’espace d’un été prête ses murs, ses ruelles et ses jardins à plus d’une trentaine d’expositions diverses et toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

IMG_8075

Parmi ces galeries à ciel ouvert, cette année le Festival mettait à l’honneur la photographie africaine,  et la relation de l’homme à l’animal. J’ai eu énormément de coups de coeur, difficile de n’en montrer que quelques uns.

IMG_8112IMG_8116

Le Grand Show des Animaux de la Ferme, Rob Macinnis.

IMG_8109IMG_8080Le Monde a 9 ans, Aïda Muluneh.

IMG_8082IMG_8079IMG_8106IMG_8092

L’Arche Photographique, Joel Sartore.

IMG_8091IMG_8094IMG_8089IMG_8095IMG_810720170727_115237

Dogs, Eliott Erwitt.

20170727_115328IMG_808820170727_115226IMG_8105

In Situ, Eric Pillot.

IMG_8102IMG_8103IMG_8132IMG_8126IMG_8124

Plus qu’Humains, Tim Flach.

IMG_8119IMG_8121

A ne pas manquer, le FESTIVAL PHOTO DE LA GACILLY se tient encore jusqu’au 30 Septembre (gratuit).

Un Été au Havre, des couleurs dans la ville

IMG_8217

A l’occasion des 500 ans du Havre et jusqu’en novembre prochain, des évènements, rencontres, installations, créations, viennent réinterpréter la ville. L’occasion pour ceux qui comme nous ne connaissent pas encore cette ville de la découvrir, de parcourir la ville Perret ou encore d’entrer dans le fameux Volcan (scène nationale). Expérience mille fois positive : sous un ciel de rêve nous sommes allés d’une installation artistique à une autre, et n’avons croisé que des personnes ultra sympathiques. Petite déception d’avoir loupé l’exposition Pierre & Gilles, tant de choses sont programmées que nous n’avons pas pu tout voir, mais voilà ce que nous avons pu apprécier :

20170827_12564220170827_125915

Catène de Containers par Vincent Ganivet, arches monumentales ultraphotogéniques constituées de containers multicolores, clin d’oeil à l’activité portuaire de la ville, sur le Quai de Southampton. Installation tellement bien intégrée que la question de sa pérennisation se pose sérieusement (voir l’article à ce sujet de ma copine Anne-Laure), et comme je le comprends !

20170827_130746IMG_8216IMG_8228IMG_8231IMG_8257

Le Temple aux 5000 Voeux imaginé par La BaZooka : un parcours commençant dans un ravissant jardin japonais et permettant d’embarquer vers un îlot au milieu d’un bassin pour y accrocher un voeu, enfin entrer dans cette petite baraque rouge pour y voir… chut !

IMG_8247IMG_8248IMG_8249IMG_8269

Déjà cette année, Chiharu Shiota avait tissé ses fils au Bon Marché à Paris,  du blanc elle passe au rouge avec Accumulation of Power, impressionnant tourbillon de laine visible à l’Eglise Saint-Joseph. Hypnotique !

IMG_827220170827_155105

Sur la plage, tandis que Karel Martens a redonné de la couleur aux cabanes, les artistes Lang & Bauman ont installé une structure rectangulaire répondant à la perspective des immeubles imaginés par Auguste Perret.

20170827_202857

Bref, on est repartis enchantés, et je ne saurai trop te recommander, si tu en as l’occasion, un petit passage par le Havre pour découvrir ou redécouvrir la ville autrement grâce à cette fantastique programmation !

20170827_205217