La Soeur de la Tempête

IMG_20160507_110243

Suite à la disparition de leur père adoptif, sept soeurs sont amenées à partir en quête de leurs origines. Après Maia dans le Tome I, c’est au tour d’Ally de se lancer à la rencontre de son histoire, à l’aide de quelques rares indices.

Ally a la navigation dans la peau, mais après la disparition tragique en mer de Théo, l’homme de sa vie, elle tourne le dos à l’océan et sa vie entre en collision avec celle, 130 ans plus tôt, d’Anna, une jeune campagnarde norvégienne. Repérée grâce a sa voix, celle-ci devient doublure à l’Opéra, une « voix fantôme », et débute une toute nouvelle vie. Son ascension fulgurante comme nouvelle étoile de l’opéra, grâce notamment au soutien du compositeur Edvard Grieg, sera mise en en péril par son histoire d’amour avec Jens. En recomposant l’histoire d’Anna et de ses proches comme elle ferait des pièces d’un puzzle, Ally découvrira qu’elle a peut-être bien aussi la musique dans les gènes, et bien plus encore.

Comme l’histoire de Maia, la partie historique est admirablement reconstituée et passionnante, tant au niveau de l’ambiance que de l’époque – même s’il n’est pas tout de suite évident de retenir tous les patronymes norvégiens. L’écriture de Lucinda Riley est juste parfaite, les évènements romanesques s’enchaînent avec virtuosité et sans répit.

On s’attend au vu du titre, de la (splendide) couverture et du début du roman à partir sur les flots déchainés dans une histoire passionnelle avec l’océan pour décor, mais Ally change de vocation plutôt facilement, ce qui est un peu déconcertant. De même, les retours à l’histoire « contemporaine » avec l’histoire des soeurs coupent et déstabilisent le récit, qui est déjà très, très dense. Probablement qu’après avoir parcouru la saga entière les pièces s’assembleront, mais il y a un gros décalage entre l’histoire mystérieuse des sept soeurs de la Pléiade qui ont grandi au bord d’un lac suisse et de celles de leurs ancêtres qui sont presque plus crédibles (probablement très documentées) !
Ce qui n’empêche pas un grand plaisir de lecture et, grâce à une entrée en matière ingénieuse, de déjà s’interroger sur le sort qui attend la soeur suivante.

La Soeur de la Tempête, Lucinda RILEY, Editions Charleston

109525164_o

L’avis de mes Copines Charleston :
Publicités

5 réflexions sur “La Soeur de la Tempête

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s