LIRE POUR S’ÉVADER #6

Existe-t-il un écrivain dont l’oeuvre et la personnalité ont autant marqué de son empreinte son entourage, ses femmes et sa descendance qu’Ernest Hemingway, au point même de parler de malédiction ? Difficile dans ces conditions de trouver sa place au sein du clan… c’est de son troisième fils que parle « Le Secret Hemingway » : née Gregory, elle mourut sous le nom de Gloria dans un centre de détention pour femmes où elle était incarcérée pour attentat à la pudeur. C’est depuis ce centre que Gloria revient sur son existence, enfant chéri par son père et mal aimé par sa mère, sa conscience d’être née fille dans le corps d’un garçon, sa difficulté à revendiquer son existence face à l’image colossale du père auquel on la ramenait systématiquement. Médecin, marié quatre fois, père de huit enfants, Gregory attendra que ses enfants soient grands avant de devenir officiellement Gloria. Une trajectoire forcément douloureuse (on ira jusqu’à lui reprocher d’avoir tué sa mère, son père… et le chien), forcément bouleversante, forcément courageuse, où il n’est pas seulement question d’identité et de différence mais aussi beaucoup d’amour. 

LE SECRET HEMINGWAY, Brigitte Kernel, Flammarion

Une petite ville du Texas au milieu du désert. Austin a quinze ans et vit avec ses parents et sa sœur Abilene. Il est fasciné par cette grande fille exubérante et souvent incontrôlable, partageant avec elle une dévorante passion pour le base-ball. Il ne réalise que peu à peu qu’Abilene souffre de troubles mentaux et l’impact que cela a sur leur famille…
Nul besoin de maîtriser les règles du base-ball (au vocabulaire abscons très présent) pour plonger dans cette histoire familiale très forte. Frère et sœur sont fusionnels en dépit des fréquentes disparitions inexpliquées d’Abilene, mais alors que la situation devient de plus en plus tendue, et tandis que leurs parents se battent pour venir en aide à leur fille du mieux qu’ils le peuvent, quitte à incarner l’ennemi aux yeux de leurs enfants, Austin s’efforce de soutenir sa sœur du mieux qu’il le peut et de réaliser ses rêves à sa place. Comment aider quelqu’un qu’on aime malgré lui ? Comment ne pas se sentir impuissant et dévasté face à la maladie qui l’emporte ? Dans un décor aride et guère avenant, Pete Fromm plante ses personnages décrits avec justesse et sans fioriture, comme s’il n’y avait plus rien d’autre que la force des liens qui unissent cette famille abîmée. 

COMMENT TOUT A COMMENCE, Pete Fromm, Gallmeister

Un repas de famille qui s’étire avec ses codes immuables et ses passages obligés, au milieu duquel Adrien ressasse, la tête ailleurs : pourquoi sa sœur lui offre-t-elle toujours des dictionnaires ? Pourquoi sa mère sert-elle toujours un gâteau au yaourt pour le dessert ? Et surtout, pourquoi Sonia ne répond-elle pas à ses textos ? A tout cela il faut désormais ajouter une requête dont il se serait bien passé : faire un discours au prochain mariage de Sophie…
L’humour des dessins de Fabcaro c’était déjà un délice, alors un roman… ce sera difficile désormais de ne pas éclater de rire devant les prochains cadeaux de fête des mères faits main ou face à une festive chenille humaine. De fil en aiguille, l’esprit d’Adrien s’égare et s’échappe de ce repas soporifique bercé par des considérations sur le chauffage au sol ou la tarte poires-chocolat, autant de digressions piquantes et un brin dépressives tournant autour du chagrin d’amour de ce quadra désabusé. Si ma préférence va toujours à ses dessins, un livre qui fait franchement rire c’est une belle réussite !

LE DISCOURS, Fabrice Caro, Folio

6 réflexions sur “LIRE POUR S’ÉVADER #6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s