Lire pour s’évader #5

Joseph Ferdinand Cheval est ce fameux facteur, célèbre pour avoir passé 33 ans de sa vie à édifier un merveilleux palais dans son village de la Drôme, un endroit dorénavant classé Monument historique. Je n’ai jamais eu l’occasion de m’y rendre mais la curiosité suscitée par le roman de Nadine Monfils est grande ! En se basant sur ce que l’on sait du Facteur Cheval et beaucoup de ses propres citations, elle prend la plume à sa place pour écrire des lettres éclaircissant les motivations de son pari fou. Elle raconte la douleur d’un père qui a perdu sa fille et se raccroche à ses rêves pour ne pas sombrer complètement, sans jamais se soucier de ceux qui glosent sur lui, et dresse le portrait d’un homme modeste, taiseux, pudique et sage qui a trouvé un moyen extraordinaire de s’élever au-dessus du malheur. C’est très poétique et tendre, ça donne envie d’en savoir bien plus car le livre est vraiment bref.

LE RÊVE D’UN FOU, Nadine Monfils, Fleuve Editions

XIXe siècle. John Cyrus Bellman vit avec sa petite fille Bess dans une ferme de Pennsylvanie, encore sous le coup du chagrin d’avoir perdu son épouse. La lecture d’un article de journal va provoquer un déclic et le pousser à partir à l’aventure en laissant tout derrière lui.
C’est un très étrange roman racontant l’épopée d’un homme parti à la recherche des ossements d’animaux fantastiques, guidé par un jeune indien à la façon de Don Quichotte et de son Sancho Pança. Pendant ce temps, sa fille guette son retour en s’efforçant de suivre son aventure dans les livres, mais va comprendre qu’il n’est pas nécessaire de voyager loin pour rencontrer des monstres.
C’est bel et bien un conte symbolique à tous points de vue (Où se trouve notre maison ? Qu’y a-t-il de plus important ?) qui nous fait traverser l’ouest sauvage dans une quête impossible à la morale cruelle.

WEST, Carys Davies, Seuil

Julia vient de dégoter le job de ses rêves : elle est chargée de tester et évaluer des voyages aux quatre coins du monde. Avec sa nouvelle bande de collègues, c’est le début de l’aventure… En ce moment ce qui nous manque à tous c’est de changer d’air et une grande dose de bonne humeur, ça tombe bien grâce à Un été en Hiver nous voilà servis : ça voyage et ça pétille à chaque page !
Certes, Julia est parfois agaçante, elle a le chic pour se faire des nœuds au cerveau en permanence et avoir le béguin pour la mauvaise personne, mais c’est ce qui rend cette Bridget Jones si attachante – et si proche de nous. On est loin des personnages de comédie romantique trop lisses, et heureusement. Avec Julia on ne s’ennuie pas, surtout quand elle embarque pour un voyage épique à bord d’un paquebot de type immeuble flottant qui va être l’occasion de quelques révélations. Un roman tendre, drôle et dynamique comme une chanson populaire. 

UN ÉTÉ EN HIVER, Solène Hervieu, City Editions

Au Dehors

Le voici enfin arrivé, ce jour à la fois attendu et redouté. Vous avez remarqué comme la nature s’en est donné à cœur joie ce week-end ? tempête, orage, déluge, vent… comme pour dire : SOYEZ PRUDENTS !

Pour ma part, et faisant partie de la population à risque, je continuerai comme avant, quelques courtes sorties dans le quartier pendant lesquelles je chasse la fleur : sans nous elles se sont volontiers laissé aller à déborder, et quel plaisir !

PRENEZ SOIN DE VOUS !

{Les Souvenirs} Cabourg

A la recherche d’une bouffée d’air, je me tourne moi aussi vers les photos de nos dernières balades. Celle-ci remonte au mois d’octobre dernier, et même sous la pluie Cabourg c’est tellement joli !