Deux belles découvertes Librinova

Marc, Katherine et Georges se sont connus pendant leurs études et restés amis depuis, même si récemment Georges, le beau séducteur grec, s’est éloigné, probablement sous l’influence de sa nouvelle compagne Anna. Lorsqu’il est retrouvé mort à Genève, Marc va être amené à enquêter sur les circonstances de sa disparition et découvrir qu’elle est liée à des événements très anciens. « Le Messager des Dieux » est un thriller historique où il sera question de secrets remontant à la surface, de chasse aux nazis et d’épisodes méconnus de la seconde guerre mondiale qui se sont produits en Crête.
L’ensemble est vraiment bien mené et maîtrisé avec beaucoup de rebondissements qui font voyager de la Grèce jusqu’à New York en passant par Rome. Quelques invraisemblances subsistent, comme la manière dont le héros se confie immédiatement à la première beauté fatale venue ; il faudra également composer avec le regard peu amène posé sur ses contemporains. Mais Marc est malgré tout un anti héros qu’on a plaisir à suivre, qui va se retrouver avec sur les bras un mystérieux dossier très convoité et pas mal de monde à ses trousses, à la tête d’un récit dont on tourne les pages avidement.

LE MESSAGER DES DIEUX, Guillaume Bouvier, Librinova

****

Paul vient de quitter une vie chronométrée et millimétrée, filant à toute allure dans l’anonymat des quartiers de la Défense, pour s’installer dans un petit village au plein cœur de la Provence. Là, il va peu à peu se familiariser avec la vie du village et de ses habitants… et devoir en apprivoiser certains aussi !
Ce qui est remarquable dans ce très joli premier roman de Fanette Bée, c’est que tout n’est pas forcément idyllique et tout rose dans cette nouvelle voie qu’a choisi Paul, on n’est pas dans cette dichotomie vie urbaine/provinciale souvent présente dans les histoires où le héros principal change plus ou moins de son gré d’existence. La réalité est plus complexe évidemment, c’est ce que nous raconte ici l’auteure avec subtilité.
Pour autant, le vent qui souffle dans ces pages est tout de bienveillance, il y est question de tendresse et de solidarité, de simplicité et de reconstruction, de tous ces liens qui se tissent pour peu qu’on prenne le temps et que l’on s’ouvre aux autres. Une jolie découverte où l’on prend grand plaisir à faire la connaissance de Laurent, Florence, Anna… et les autres.

QUAND LA VIE SOUFFLERA SES VRAIES COULEURS, Fanette Bée, Librinova

9 réflexions sur “Deux belles découvertes Librinova

  1. Guillaume Bouvier dit :

    J’ai lu votre compte rendu avec un réel plaisir.
    Un grand merci à vous de vous être penché(e) sur « Le Messager des Dieux » !
    Bien sûr, Marc, le héros, y demeure un homme particulier… Mais j’ai connu assez d’universitaires dans son genre pour connaître leur comportement et leur attitude…
    Toutefois, je vous remercie, une fois encore, de votre intérêt !
    Très cordialement,
    Guillaume

    Aimé par 1 personne

      • Guillaume dit :

        Oui, l’Université façonne parfois des gens d’un autre temps, d’une autre sensibilité… Qui demeurent à fleur de peau et contents de ce qu’ils sont devenus – souvent à tort.
        Que votre route se poursuive de manière aussi brillante que précédemment.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s