Les Extatiques, parcours artistique à La Défense

20180810_113937

En plus de dix ans à arpenter les rues parisiennes je n’avais jamais fait qu’apercevoir la Grande Arche de la Défense de très loin. L’occasion d’aller au bout de la ligne en mode touriste s’est présentée lorsque pour ses 60 ans, neuf artistes ont été invités à imaginer dans le quartier un parcours au milieu des fameuses tours. Banc géant, tournesols, arbres fantômes, immeuble renversé, cadre à Instagram… des jeux d’échelle parfois poétiques et souvent renversants !

DSC00373DSC00382

A commencer par un dédale fleuri de 400 tournesols imaginé par Fanny Bouyagui où l’on peut se perdre en oubliant les immeubles alentours… ou en apprécier autrement la perspective.

DSC00381DSC00372DSC00387

Auntie Maria est une géante indienne peinte à la main, installée ici par les soins d’Hanif Kureshi.

DSC00389DSC00410

Leandro Erlich bouscule les murs et nous fait perdre la notion de l’espace. Impressionnant et efficace !

DSC00416DSC00390

Vincent Lamouroux a recouvert les arbres d’une sorte de voile blanc (inoffensif pour les arbres) comme pour les figer dans le temps.

DSC00394DSC00418

Nous n’avons pas tout vu ni tout apprécié de la même manière, mais cette exposition à ciel ouvert nous a permis d’aborder pour la première fois un quartier inconnu d’une façon insolite.

20180810_125350

Exposition « LES EXTATIQUES », jusqu’au 21 octobre à Paris la Défense.