« Les Secrets » & « Les Silences » d’Amélie Antoine

IMG_20180312_102423_980

Tandis que « Les Secrets » vient de sortir chez Michel Lafon, « Quand on n’a que l’humour » est réédité au Livre de Poche sous un nouveau titre, « Les Silences » – une double actualité pour Amélie Antoine qui confirme son talent (connu depuis « Fidèle au Poste ») et remplit toutes les promesses pour mélanger les genres avec bonheur, nous surprendre dans un registre grave quand on s’attend à de la légèreté.

Comment ne pas penser avec nostalgie à Robin Williams en découvrant « Les Silences », cette histoire de clown blessé et de relation père-fils racontée avec une plume très tendre et infiniment mélancolique ? Emotions, thématiques et réflexions proches de son dernier roman, la surprise de la construction originale en plus : « Les Secrets » commence par la fin, avec une pagination à l’envers qui déroule un récit déroutant.

Sous cette forme de compte à rebours propre aux thrillers il s’agit pourtant d’un roman sur la maternité, sur la parentalité même, celle qu’on espère, celle qui vous fait souffrir, celle qu’on appelle de toutes ses forces, celle qui vous tombe dessus parfois.
Dans ce qui est donc à la fois le premier et le dernier chapitre de l’histoire, Mathilde, 36 ans, apprend sa grossesse après un long parcours de douleur. Pourtant, tandis qu’elle apprend la nouvelle à Adrien, le papa, elle ne semble pas sauter de joie. Le roman raconte, en remontant dans le temps mois après mois, comment ce désir d’enfant l’a dévorée et comme il a consumé leur couple. On découvre alors une Mathilde menteuse et manipulatrice, sans soupçonner jusqu’à quel point – tandis qu’en parallèle, Yascha, chauffeur de taxi, se retrouve père du jour au lendemain d’une petite Jeanne qu’il a eue avec Elodie, et va devoir apprendre son nouveau rôle. Quel rapport entre ces deux histoires de famille ? Il va falloir dérouler le fil…
C’est un livre qui sur des sujets délicats réserve des surprises jusqu’à la dernière page, manipulant le lecteur avec douceur.

La vie est injuste, mais il n’y a rien de nouveau là-dedans.

 

LES SECRETS (Editions Michel Lafon), LES SILENCES (Le Livre de Poche), Amélie Antoine

4 réflexions sur “« Les Secrets » & « Les Silences » d’Amélie Antoine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s