Le Nouveau Nom, deuxième épisode de la saga d’Elena Ferrante

IMG_20170816_125126_112

« Le Nouveau Nom« , c’est celui que porte à présent Lila, mariée à Stefano alors qu’elle n’a que 16 ans, tandis que son amie Elena, éprise de Nino, s’efforce de poursuivre ses études.
Nous retrouvons dans ce deuxième tome cette relation ambivalente qui unit Lila et Elena/Lenú depuis l’enfance, amitié fragile et instable tendant à la rivalité, à la limite de l’incompréhensible : pourquoi rester ensemble si c’est pour se traiter aussi mal ? Lila en particulier est en dépit (ou à cause) des coups que lui assène la vie d’une morgue insupportable et d’une cruauté inouie envers son amie, tandis que Lenú persiste à se sous-estimer et à rester la fille de l’ombre. Alors que les jeunes femmes prennent des chemins différents sans jamais complètement couper les liens, vivant parfois leur vie par procuration, l’une partant étudier à Pise et l’autre semant le chaos dans les commerces du clan Solara, elles se retrouveront au bord de la mer l’espace d’un été qui sera décisif pour chacune.
Elena Ferrante continue à nous dépeindre une face guère reluisante de Naples, entre cris et violence, réglements de comptes familiaux, commerciaux ou conjuguaux, la folie qui guette au coin de la rue. Alors que je ne pensais pas être à nouveau happée comme pour le premier tome de « L’Amie Prodigieuse », la fascination a opéré de nouveau et les pages se sont tournées à toute vitesse, et il me tarde évidemment de découvrir la suite.

Était-il possible que les parents ne meurent jamais et que chaque enfant les couve en soi, de manière inéluctable ?

Le Nouveau Nom, Elena FERRANTE, Folio

 Merci à Lecteurs.com et à Folio pour ces retrouvailles avec Elena & Lila 

Publicités