Twelve

20170409_165416

J’ai. un. fils. de. 12. ans.

Un. fils. de. 12. ans.

12. ans.

12.

Moi qui n’arrive toujours pas à me faire au monde adulte, j’ai un fils COLLÉGIEN. Un ADO. Un GRAND.

Un ado très fier de grandir et qui va bientôt nous dépasser en tout. Un grand fâché avec l’école et pour qui les copains comptent plus que tout. Un grand qui pourrait fournir l’énergie à une éolienne pendant une année entière à force de pousser des soupirs exaspérés. Un grand flatté et ulcéré de se voir coller par un petit frère en admiration. Un grand qui depuis qu’il est entré au collège a pris l’assurance qui lui a tant manqué dans son enfance. Un grand qui tire, tire, tire le fil qui nous relie avec l’intention claire de se détacher, mais finalement il en a toujours été ainsi avec ce petit gars qui courait au lieu de marcher, criait au lieu de parler, me repoussait de toutes ses forces pour que je le laisse grandir. Un grand qui dessine comme un fou mais ne veut pas le montrer, me désespère en ne jurant que par les youtubeurs et les joueurs de Minecraft, ne veut même pas entendre prononcer les mots « fille » ou « amoureuse », veut toujours devenir Luc Besson, sait exactement comment me faire rire et comment me faire enrager, et surtout comment m’attendrir en prononçant à sa façon inimitable « Maman » à la façon du petit garçon qu’il est – et qu’il restera toujours un petit peu, je l’espère.

 

HAPPY BIRTHDAY MON BÉBÉ CŒUR

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Twelve

  1. Stéphanie dit :

    Chez moi c’est mon petit dernier qui aura bientôt 12 ans alors imagine la claque ! (si si tavavoir, ça t’arrivera aussi ! hi hi !)
    Joyeux anniversaire à cet ado. Fais attention, dans peu de temps il aura sa poussée de croissance et ira vider le frigo la nuit….c’est du vécu, ah ha !

    Aimé par 1 personne

  2. Jolivet Marie dit :

    Bonsoir, le mien a douze ans depuis janvier, l’aîné. Depuis hier il soupire car j’ai « perdu » le téléphone bleu », un vieil iPhone qui lui sert de tablette. Je jure, j’ai oublié où je l’ai caché. Je l’entends soupirer et je pense à ton article 🙂 Et la photo bleue est magique!
    « Ils sont d’une couleur unique
    Le Bleu,
    Ce n’est pas le Bleu angélique
    Mais pour un peu
    On les prendrait bien pour des anges
    Un peu déchus, un peu tombés
    Tant ils ont le regard étrange
    De Bleu cerné
    Bien curieuse est leur tendresse
    Pour peu
    Qu’on s’y abandonne, ils vous laissent
    Couverts de Bleus
    Ils brûlent en ne voulant le dire
    Ou seulement par dérision
    Ils sont les premiers à sourire
    De leurs passions
    Mais quand trop fort ça tourbillonne
    Quand c’en est trop d’avoir quinze ans
    Trop dur de n’attendre personne
    D’aimer si fort, sans rien dedans
    Sans rien dedans
    Ils se dessinent à l’encre Bleue
    Des larmes
    Par jeu… » (Anne Sylvestre)

    15 ans, pas encore! Bises Marie

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s