Parlez-moi encore de lui, Lisa Vignoli

Affichage de IMG_20170609_175610_058.jpg en cours...

« Tu l’aurais adoré », c’est cette petite phrase qui lance Lisa Vignoli à la rencontre d’un homme qu’elle n’a jamais croisé mais que tous ceux qui l’ont connu évoquent avec nostalgie : Jean-Michel Gravier était journaliste et chroniqueur au Matin de Paris et a disparu en 1994. La voilà surprise par le peu de traces qui restent de l’homme, y compris de ses publications, mais certaine qu’il mérite d’exister encore un peu, ce personnage méconnu du grand public mais qui compta pourtant dans le paysage des années 80, acharné à faire découvrir des talents (Beineix) et comblé par le succès des gens qu’il aimait, entretenant même des rapports particuliers avec certains, souvent de grands sensibles comme lui (Adjani).

En s’attachant à raconter son histoire avec force anecdotes qui raviront les cinéphiles, l’auteure reconstitue une époque, des années 80 aux années sida, où l’insouciance semblait encore de mise, où le journalisme était encore libre, où les nuits parisiennes étaient mythiques. Plus profondément, elle s’interroge sur la trace qu’on laisse derrière nous, quel degré de talent ou de notoriété faut-il pour passer à la postérité, pourquoi connait-on le nom de la plupart de ceux qui ont gravité autour du journaliste et pas le sien ? A-t-il souffert de ce manque de reconnaissance ? Mais puisque nous continuons à exister tant que des gens pensent à nous, elle a pu vérifier par elle-même auprès d’une longue liste de connaissances que d’une certaine façon Jean-Michel Gravier était encore très vivant – encore plus à présent qu’est paru ce livre. Reste une inconnue : ce personnage était-il un faux ou un vrai méchant ? En tant que chroniqueur mondain à qui il est arrivé d’égratigner une personnalité et de s’en vouloir ensuite, sans doute avait-il un côté noir que l’on ne ressent pas à la lecture ; mais Lisa Vignoli le reconnaît : à force d’embrasser son sujet il a fini par faire partie d’elle, et probablement qu’en parlant de lui elle nous parle un peu d’elle.

Ne cherche-t-on pas la notoriété pour donner de nos nouvelles à ceux qui nous ont oublié ?

 
PARLEZ-MOI ENCORE DE LUI, Lisa VIGNOLI, Editions Stock

 

Merci à Babelio et aux Editions Stock pour cette découverte

Publicités

2 réflexions sur “Parlez-moi encore de lui, Lisa Vignoli

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s