Les Cahiers d’Esther, Tome 2

IMG_7440

Riad Sattouf a entrepris, en s’inspirant des histoires d’une petite fille de son entourage, de raconter le quotidien d’Esther de ses 10 ans jusqu’à ses 18 ans, à raison d’une histoire par semaine, et voici donc le deuxième tome. Esther a maintenant 11 ans et est en CM2, a envie d’avoir un portable, aime bien Chica Vampiro, trouve son petit frère trop mignon et le grand trop énervant, ne comprend rien aux garçons mais en aime plusieurs de loin… Ce sont aussi la préparation au collège, la mort, la vie, l’acné… et les attentats.

20170418_124549

On le sait déjà grâce à sa série « L’Arabe du Futur« , Riad Sattouf est très doué pour se mettre dans la tête des enfants, sans chichi mais avec ce premier degré propre aux enfants qui leur donne un regard unique sur la vie et leurs proches, parfois très drôle, souvent très sensé. Ce pourrait être un documentaire sur la pré-adolescence, ce monde mystérieux, même si pour avoir à la maison un garçon de… 11 ans, j’ai l’impression qu’Esther grandit dans un milieu très protégé – mais on le sait bien, il faudrait mettre ses enfants sous bulle pour les empêcher aujourd’hui d’accéder à ce qu’on ne souhaite pas.

20170418_124654

Finalement, on se rend compte que lorsqu’on gratte sous les Wesh et les vas-y, bref tout ce vocabulaire trop classe, les petites filles auront toujours des préoccupations de petite fille et les grandes rêveuses seront toujours de grandes rêveuses, entre deux chansons de Balavoine et la vie telle qu’elle est, cruelle et joyeuse dont on parvient plus ou moins à les préserver. Esther reste une petite fille philosophe et raisonnable, lucide et poète… qu’en sera-t-il l’année prochaine ?

Les Cahiers d’Esther, Histoires de mes 11 ans, Riad SATTOUF, Allary Editions

 

Un grand Merci à Lecteurs.com et et Allary Editions !

Publicités

2 réflexions sur “Les Cahiers d’Esther, Tome 2

  1. stéphie dit :

    et alors ? tu y retrouves un peu de tes enfants ? (enfin peut-être surtout ton grand.. quoi que, maintenant la pré-adolescence nous attaque de + en + tôt 😉 -_-
    en tous cas, l’autre jour j’ai entendu une interview de Riad Sattouf, chez Augustin Trappenard (#monidole) et j’ai beaucoup aimé le regard qu’il portait sur cette Esther, mi-enfant mi-ado, qui se cherche tendrement, et passe tranquillement le cap invisible pour quitter l’enfance…

    Aimé par 1 personne

    • Sophie Bazar dit :

      J’ai l’impression que mon grand est pré-ado depuis qu’il a 3 ans… ahem ! J’aime beaucoup le point de vue de Riad Sattouf, vraiment particulier et original sur les jeunes (et j’aime bien Augustin Trappenard aussi ^^ )

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s