Mon Midi, mon Minuit, Anna McPartlin

IMG_20170320_142803_243

John est fauché dans un accident de voiture. Ses amis proches, Sean, Anne, Richard, Nigel, Clo, mais surtout Emma, sa compagne, subissent de plein fouet sa disparition et ses bouleversantes conséquences sur leur existence.

Imaginez un épisode de Friends (auquel il est d’ailleurs fait référence) avec une même bande de copains proches à la vie à la mort ; maintenant, faites brutalement disparaître l’un d’entre eux et voyez ce qui se passe pour les autres. Inimaginable, n’est-ce pas ? Quand on est jeune, plein de projets et d’énergie, on n’arrive pas à envisager que cela peut s’arrêter aussi brutalement, il y a là une injustice inimaginable et insupportable. Pourtant, c’est ce qui arrive à Emma et à tous les autres.

Débute alors pour chacun un douloureux parcours de deuil : incrédulité, colère, dépression, cupabilité – car avec des « et si », on suppose qu’on aurait pu empêcher l’inéluctable. Tous, plus proches que jamais et solidaires, font bloc autour d’Emma, persuadée que sa peine ne pourra jamais s’adoucir, mais on le sait, le temps répare les pires chagrins, et dans « Mon Midi, Mon Minuit » on va voir le petit groupe continuer à évoluer bon an mal an, même s’il prend des directions différentes de celles qui auraient été sans la disparition de John. Comme la vie continue et doit continuer, ils vont se séparer, s’éloigner, se retrouver, s’aimer… en un mot : grandir.

C’est un beau roman sur l’amitié et comme elle est précieuse lorsqu’on peut s’appuyer sur elle pour entrer dans l’âge adulte, qui raconte comment, même dans l’affliction et malgré la peine et les remords, on devient plus grand, plus fort, plus sage.

Il était mon nord, mon sud, mon est, mon ouest,
Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,
Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson ;
Je croyais que l’amour ne finirait jamais ; j’avais tort.
Funeral Blues, W.H.AUDEN

 

MON MIDI, MON MINUIT, Anna McPARTLIN, Cherche Midi Editeur  

 

IMG_20170327_205442_455

J’ai eu le plaisir hier soir d’assister à une rencontre avec l’auteure, c’est bien simple cette jeune femme est un soleil ! Véritable concentré de gentillesse et de joie de vivre, un sourire à faire tomber tous les murs… un grand merci aux Editions du Cherche Midi et à Anna pour ce beau moment !

Publicités

8 réflexions sur “Mon Midi, mon Minuit, Anna McPartlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s