Se la couler lourde

Décider de ses prochains voyages et de ses prochains partages, voûter le dos lorsque le ciel est gris se redresser lorsqu’il bleuit, se faire tacler gratuit par quelqu’un qu’on respectait très fort et se demander si du pays des bisounours il n’est pas plus avantageux de basculer du côté obscur, batailler ferme avec sa propre psy pour lui démontrer qu’elle perd son temps, visiter une expo qui pousse à se poser des questions, savourer un chocolat qui incite à les oublier, compter les jonquilles – et les crocus, et les premières fleurs de cerisiers.

Publicités

6 réflexions sur “Se la couler lourde

  1. Stéphanie dit :

    Je trouve qu’on vit de plus en plus dans le monde du « j’en n’ai rien à faire » et ça me désole.
    Tant pis pour la personne qui est passée du mauvais côté, reste gaie et du côté guimauve, je t’assure que c’est mieux pour l’estime de soi !
    Bonne semaine !
    PS : j’ai ADORÉ le livre que tu montres !

    Aimé par 1 personne

    • Sophie Bazar dit :

      Je suis bien d’accord dans le fond, le dimanche je m’accorde juste une petite baisse de régime, mais le reste de la semaine je fais tout pour rester du bon côté ^^ !!
      Une très belle semaine à toi aussi, je continue à me régaler avec ce livre, j’en parlerai sûrement ici une fois que je l’aurais terminé 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s