La Fille d’Avant, impossible à lâcher !

IMG_20170211_153956_608

En emménageant dans One Folgate Street, une incroyable maison ultra épurée et ultra connectée conçue par un séduisant architecte obsédé du minimalisme, Jane voit l’occasion de repartir à zéro après un drame personnel. Peu à peu, un étrange malaise s’installe : qu’est-il arrivé à Emma, la précédente locataire, « La Fille d’Avant » ?

Les deux locataires ont en commun d’avoir subi un choc émotionnel récent au moment où elles emménagent, et donc d’être très fragilisées : Emma a été traumatisée par un cambriolage, Jane vient de perdre son bébé. Cette nouvelle maison leur offrant la possibilité de repartir sur de nouvelles bases, les exigences abracadabrantes du propriétaire ne les effraye pas. Mais peu à peu des choses étranges se passent : un inconnu dépose des fleurs pour la locataire d’avant, l’architecte se fait de plus en plus inquisiteur, la maison même semble garder quelques secrets et être à l’affut, allant jusqu’à transformer ses habitants.

Je suis envahie par un sentiment de sérénité, de paix. Je contemple mon image dans la vitre sombre, je sens que la maison m’a acceptée ; nous voici l’une à l’autre, chacune à notre manière, riche de promesses.

Jane va être poussée à enquêter sur ce qui est arrivé à Emma et va aller de découverte en découverte, de mensonge en mensonge aussi, une véritable cathédrale. Qui manipule vraiment qui ? La tension monte de page en page, on aimerait dire à Emma comme à Jane : sauve-toi vite de cette maison ! mais l’on reste enfermé avec elles jusqu’au bout dans cet excellent thriller psychologique impossible à lâcher, construit avec une diabolique efficacité puisque chaque chapitre saute de l’une à l’autre, mettant en parallèle ce qui leur arrive de façon étrangement similaire. Et la chute ? je préfère ne pas trop en dire évidemment, j’avoue une légère déception sur la conclusion mais qui n’a pas empêché un réel plaisir de lecture.

La Fille d’Avant de J.P. Delaney, à paraître le 8 mars aux Editions Mazarine ★ 

Publicités

4 réflexions sur “La Fille d’Avant, impossible à lâcher !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s