Le Parfum de l’Hellébore, coup de ♥

IMG_20170116_165920_497

Fin des années 50. Anne, une jeune fille considérée comme « dépravée » par sa famille, est envoyée en pénitence travailler dans le centre psychiatrique dirigé par son oncle ; elle y rencontre Béatrice, une jeune anorexique, Gilles, un enfant autiste, et Serge, un étrange jardinier. 60 ans plus tard, une étudiante s’intéressant aux conditions de vie des patients à l’époque découvre les relations qui ont existé entre ces personnages grâce à des journaux et des lettres…

Le contexte temporel a toute son importance : dans ces années-là, on ne sait pas encore grand chose ni de l’autisme (assimilé à la débilité) ni de l’anorexie, les traitements psychiatriques en sont encore à leurs tout débuts, et si l’établissement où se situe l’histoire semble avant-gardiste pour l’époque il n’a que des moyens limités. Aussi lorsqu’en l’absence de progrès et en désespoir de cause il est question de placer Gilles en asile, Anne se met en tête de lutter pour l’avenir de l’enfant, avec la coopération de plus ou moins bon gré d’un jardinier mutique – le seul à pouvoir communiquer avec l’enfant. Quant à Béatrice, qui feint l’anorexie pour échapper à sa famille, la vérité n’est sans doute pas si simple. Des décennies après, Sophie se passionne pour cette histoire avec le recul qui est le sien et cherche à tout prix à savoir ce qu’il est advenu de tous ces personnages – et nous aussi, on a tant envie de savoir que les pages se tournent toutes seules. C’est au final un premier roman très réussi qui fait la part belle à notre part d’humanité lorsque la science trouve ses limites.

Dehors le paysage défile à l’envers, mais je ne m’en inquiète plus. Passé et présent ne font qu’un et le futur viendra bientôt les rejoindre. L’important est que tous ces moments, mis bout à bout, forment un jour une histoire, la nôtre.

Le Parfum de l’Hellébore, Cathy BONIDAN, Editions de la Martinière 

 

Publicités

5 réflexions sur “Le Parfum de l’Hellébore, coup de ♥

  1. cecile.lefourn@gmail.com dit :

    Très tentant ! Je le note.
    J’ai une copine qui est très intéressée par tes messages et qui souhaite communiquer avec toi, et elle n’y arrive pas. Elle m’a demandé de t’en parler. Elle met beaucoup de commentaires de lecture sur son blog, comme toi elle lit beaucoup. Vous pourriez avoir de belles conversations. Tu pourrais me dire comment elle peut faire s’il te plait ?
    Bon dimanche.

    Aimé par 1 personne

    • Sophie Bazar dit :

      Coucou, bien sûr il ne faut pas que ton amie hésite à me contacter pour papoter, sur mon mail par exemple (sophie1bazar@gmail.com) ou sur facebook/instagram, peu importe. Sinon si c’est plus simple envoies-moi le nom de son blog et je passerai moi-même lui faire un coucou 😉 !
      Une belle semaine à toutes les deux !
      Des Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s