L’Adoption, l’art d’être grand-père

IMG_20161224_121932_280

Qinaya est une petite fille péruvienne qui a perdu ses parents dans un terrible tremblement de terre. Adoptée par un couple de français, ses grands yeux noirs vont vite faire fondre tous les coeurs endurcis, y compris ceux de vieux briscards. Tous ? non, un seul résiste, c’est Gabriel, son nouveau papy. Pour lui c’est compliqué d’accepter ce petit bout qui n’est pas de son sang, alors il se contente d’observer de loin, et préfère garder ses distances sans rien changer de ses habitudes, comme s’il se préservait d’un éventuel coup de coeur. Mais on le sait bien, même les vieux ours à la Michel Simon peuvent se laisser apprivoiser.

20170102_122542

Qui inventera une échelle pour mesurer l’amplitude des émotions dans le coeur d’une petite fille de 4 ans ?

Tendresse, c’est le mot qui colle aussi bien à l’histoire qu’aux images au crayonné si expressif et aux couleurs douces. Des petites tranches de quotidien drôles ou émouvantes se succèdent, à peine perturbées par les doutes et inquiétudes des parents adoptifs ; inutile de dire à quel point on fond nous aussi pour Qinaya ! Et puis l’histoire prend un tournant totalement inattendu dans les dernières pages, un coup de théâtre qui brise le coeur et ouvre vers une suite qu’il va être difficile d’attendre. Bref, un gros coup de coeur !

L’Adoption, une bande dessinée de Zidrou & MONIN, Grand Angle.

Merci à Babelio et à Bamboo Edition !

Publicités

4 réflexions sur “L’Adoption, l’art d’être grand-père

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s