Quoi qu’il arrive

IMG_20160429_092824

En 1958, Eva a dix-neuf ans, elle est étudiante à l’université de Cambridge et amoureuse de David, un acteur follement ambitieux. En chemin pour un cours, son vélo roule sur un clou. Un homme, Jim, assiste à la scène. Que va-t-il se passer ? Un point de départ, trois versions possibles de leur histoire.

Quoi de plus romanesque comme idée de départ ? Qui ne s’est pas retourné sur sa propre histoire en se demandant « Et si j’avais fait autrement, et si j’avais raté mon train, et si j’avais décidé de rester chez moi ce soir-là.. » Avec des « Si » on fait des beaux romans ! Et il est vraiment intéressant de se rappeler à quoi tient une vie, un élèment perturbateur tel un chien qui se jette en travers de la route, c’est le propre même des accidents et des rencontres.

De 1938 à 2014, l’auteur s’amuse à faire se croiser et se recroiser nos deux héros, et au fur et à mesure de leurs trajectoires se rajoutent des personnages, des évènements. La théorie semble être de dire que quel que soit le chemin emprunté, on serait de toutes façons voué à se retrouver. Pourquoi pas, mais cela prendra des chemins bien différents : la gloire (ou pas), la réussite, la maternité, le divorce, la folie. Flopée de routes que l’on emprunte ou pas, multitude de vies que l’on ne vit pas… aucune direction, aucune vie n’est idéale, en fin de compte.

Mon souci avec ce livre a été de m’être très rapidement perdue entre les années et les personnages, les histoires s’entremêlent et les épisodes se confondent, je me suis accrochée au début pour garder en tête à la fois l’époque et la version, mais au bout d’un moment j’ai lâché l’affaire. J’ai fini le livre, mais il avait perdu tout sens pour moi. Je pense que les versions auraient dû garder quelques lignes communes, au moins un fil directeur plus fort qu’une attirance entre Jim et Eva, peut-être aussi que la période racontée n’aurait pas du être aussi longue. Au départ on suit les personnages année par année, puis décennie par décennie, à la fin on attend qu’ils meurent, version par version… Déprimant, non ?

Quoi qu’il arrive de Laura BARNETT, Editions Les Escales

Publicités

5 réflexions sur “Quoi qu’il arrive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s